Photos © Aurélien Mole, © Katia Kameli

Stream of Stories

d’après le kalila wa dimna et le panchatantra

Dans Stream of Stories, la comédienne Clara Chabalier, l’artiste visuelle Katia Kameli, la musicienne Aurélie Sfez et l’écrivaine Chloé Delaume s’associent pour explorer les influences orientales des Fables de la Fontaine.


À partir du livre 7 des Fables Choisies, La Fontaine s’inspire du Kalila wa Dimna, un recueil de fables traduites par le sulfureux Ibn Al-Muqaffa d’un livre de contes indien, le Pañchantra, qui met en scène des animaux pour parler au Roi. 

Le précieux manuscrit illustré se diffuse à travers le Moyen-Orient ; copié, augmenté, adapté, traduit ou conservé comme un trésor, il se diffuse à travers le monde.

Raconter le trajet de ce manuscrit, c’est considérer le passage d’une langue à l’autre comme un territoire fertile ; c’est interroger le pouvoir de l’artiste, et recontextualiser les stratégies politiques actuelles dans une histoire qui les englobe ; c’est interroger le monument national que sont les Fables de la Fontaine, pour dépasser les rhétoriques isolationnistes.

Mise en scène et adaptation

Clara Chabalier

KATIA KAMELI

Collaboration artistique

Chloé Delaume

musique

Aurélie Sfez

dramaturgie

Adèle Chaniolleau


avec 

Clara Chabalier

et la participation

d'un groupe d'amateurs

scenographie

Katia Kameli

Création lumière

Emmanuel Valette

Création vidéo

Stéphane Broc

Régie générale

Nicolas Barrot

Administration, Production

Mara Teboul
(L’Œil Ecoute)

Les origines orientales
des Fables de la Fontaine

Stream of Stories est un projet développé depuis 2015 par l’artiste visuelle Katia Kameli. Chaque version présentée dans des Biennales et Centres d’Art Contemporain s’enrichit de nouvelles narrations, d’histoires inédites, de nouveaux personnages, et offre autant d’illustrations, de miniatures, empreintes des différentes cultures qu’elle aura traversé. 

En 2018, elle invite Clara Chabalier à rejoindre sa recherche. Ensemble elles créent le Chapitre 5 pour la Biennale de Rennes, qui développe le personnage de Borzouyeh et le place en dialogue avec différents chercheurs, puis le Chapitre 6 pour la Biennale de Rabat (Maroc), qui s’intéresse au manuscrit 3655 conservé dans la Bibliothèque Royale et à sa copie dite « Manuscrit de Paris ».

Dates

2022

Production

Compagnie Pétrole

Co-production : Studio-Théâtre de Vitry

Avec le soutien de la MC93 et du 104 

Avec le soutien de la fondation Hermès dans le cadre du programme New Settings